4 clefs essentielles à la construction d’une relation saine et équilibrée

« Ce n’est pas l’amour, aussi merveilleux soit-il, qui permet à deux êtres qui s’aiment de rester ensemble dans la durée d’une vie. C’est la qualité de la communication, la richesse des échanges, et la vitalité des partages qui nourriront leur relation et la maintiendront vivante. » Jacques Salomé

Voici 4 clefs essentielles à construction d’une relation saine et équilibrée :

  1. Etre soi

Etre soi, l’assumer, l’incarner c’est faire preuve d’autonomie, de maturité, de responsabilité, d’indépendance et de confiance en soi, en l’autre, et en la vie !

En me permettant d’être pleinement moi-même, parfaitement imparfaite, avec mes blessures, mes failles et aussi mes valeurs, mes forces, mes pensées, et tout ce qui fait de moi une femme unique, j’autorise mon partenaire à être lui-même.

Etre soi, c’est tomber les masques, c’est offrir à la relation le plus beau des cadeaux : celui de l’authenticité.

  • Etre sur la même longueur d’ondes

Cela ne veut pas dire être identiques et n’avoir qu’un rêve pour deux.  C’est accueillir l’Autre tel qu’il est, dans ses différences, avec ses valises personnelles et transgénérationnelles, ses expériences, son vécu. C’est choisir de co-créer avec lui une relation harmonieuse basée sur des valeurs communes telles que le respect, la confiance, la communication, l’écoute, l’implication, le partage ou encore la gratitude.

  • Regarder dans la même direction

C’est avancer côte à côte (et non l’un au détriment de l’autre) chacun selon ses aspirations, à son propre rythme vers une même envie : celle de partager un temps de vie. Cela ne veut pas dire diriger et contrôler, mais soutenir et encourager.

  • Libres à deux

C’est s’autoriser à prendre des moments pour soi hors du couple pour s’adonner à ses loisirs, ses passions, ses centres d’intérêts, rencontrer ses amis… C’est aussi s’octroyer du calme, des temps de réflexion, d’introspection si l’on en ressent le besoin, en toute liberté, sans craindre de perdre l’autre. En agissant de la sorte j’autorise mon compagnon à prendre ces temps pour lui-même.

Vivre en couple, ce n’est pas s’appuyer sur l’autre pour qu’il comble nos manques et nos vides intérieurs, c’est lui donner accès à sa propre lumière et réciproquement dans une énergie d’amour sans conditions. C’est une dynamique de chaque instant dans un monde en mouvance perpétuelle.

Catherine Mazerand

Laisser un commentaire