Sélectionner une page

Il y a quelques semaines je recevais au cabinet une femme qui souhaitait me consulter car elle pensait être dépendante affective. Elle a vécu seule quelques années et ressent à présent fortement le besoin de vivre avec un homme, de reformer un couple. Je lui pose quelques questions pour cerner ce qu’elle pense être un problème et je me rends compte très rapidement que cette femme n’est pas du tout dépendante affective ! Elle a simplement envie de partager sa vie avec un autre être humain, de construire quelque chose avec lui, d’aimer et de se sentir aimée. Quoi de plus normal ?!

Nous avons tous besoin d’amour ! C’est fondamental pour notre construction et notre équilibre psychique.

La dépendance affective est un trouble de la personnalité qui touche environ 2% de la population : autant d’hommes que de femmes selon Marlène Fouchey, psychologue spécialisée en thérapies cognitivo-comportementales à Lyon. Elle trouve sa source dans nos blessures d’enfance non guéries qui activent des peurs, des pensées négatives, des attitudes passives et un manque d’amour de soi source de dépréciations, de dévalorisations, de comparaison et d’autocritique. Le rejet, l’abandon, la trahison, l’humiliation, l’injustice et le deuil sont des blessures d’enfance.  Que vous les ayez effectivement vécues ou que vous les ayez ressenties comme telles, elles impactent directement votre relation à vous-même, vos relations aux autres et plus particulièrement vos relations amoureuses.

Vous n’avez pas envie de vivre une belle histoire d’amour ou d’amitié ! Vous êtes persuadé(e) que sans l’autre vous n’existez pas ! Et cela vaut également dans votre environnement professionnel. Vous recherchez un tuteur, un mentor, un protecteur. Quelqu’un qui aura besoin de vous !

Vous avez le besoin viscéral de trouver quelqu’un à aimer, à admirer,  qui se dédie totalement à vous. Vous pensez que sans lui vous ne pourrez par survivre, que lui seul peut vous sauver, vous réconcilier avec vous-même, vous guérir de tous vos malheurs. Les peurs de déplaire ou de décevoir l’autre, de ne pas être aimé ou pas assez, de perdre l’être tant chéri, d’être abandonné ou rejeté, de vous retrouver seul, célibataire, de ne pas être à la hauteur, ou encore qu’une autre personne prenne votre place dans le coeur de votre conjoint, déclenchent des réactions en chaine incontrôlables qui vous conduisent à un rapport à la relation amoureuse complètement faussé, douloureux qui peut, à terme, avoir de graves conséquences.

Si vous souffrez de dépendance affective, vous vivez pour l’autre, au travers de l’autre, en fonction de l’autre. Et pour ce faire vous mettez en place tout un tas de comportements et de stratégies dans un seul but : être aimé à n’importe quel prix ! Vous n’adoptez pas un de ces comportements, vous les cumulez :

  • Vous vous investissez dans la relation dès les premières minutes et avez le sentiment de vivre une histoire d’amour passionnante et passionnelle (l’amour fou) avec l’évidence, la personne parfaite ! Celle que vous avez toujours attendue !
  • vous vous surpassez constamment pour que l’on soit fier de vous et que l’on vous remarque !
  • vous êtes prêt à tout pour le/la satisfaire : vous lui offrez des cadeaux hors de prix, vous vous rendez disponible 7j/7 et 24h/24
  • vous cherchez constamment à répondre à ses attentes, voire même, vous anticipez ses envies et ses besoins
  • vous consultez constamment votre téléphone de peur de rater un appel
  • si vous n’arrivez pas à joindre votre partenaire vous imaginez des tas de scénariis de type « fin du monde » que votre mental tourne en boucle activant et nourrissant des peurs paniques comme l’adultère et la rupture
  • vous êtes constamment en attente d’un signe, ou d’une quelconque marque d’intérêt venant de l’autre.
  • à la moindre occasion, vous abandonnez ce que vous étiez en train de faire ou tous vos projets pour le suivre
  • vous vous mettez à aimer ce qu’il aime, à penser et agir comme lui qui devient un modèle en tout
  • vous avez besoin que l’autre valide tous vos choix et lui demandez son avis sur tout !
  • vous délaissez vos amis et votre famille pour réserver l’exclusivité à l’être aimé
  • vous ressentez un manque d’insécurité que lui seul arrive à calmer et à combler
  • vous n’affirmez pas votre désaccord ou votre opinion sur un sujet ou une situation par peur que l’autre se fâche ou vous quitte
  • vous adoptez un comportement de soumission : tout est acceptable et pardonnable du moment que vous n’êtes pas seul
  • vous avez constamment besoin d’être rassurée sur les sentiments de l’autre à votre égard, sur votre valeur, sur vos qualités

A force de ne regarder que l’autre, de ne pensez qu’à lui, vous finissez par éprouver des sentiments négatifs qui se retournent contre l’élu :

  • vous avez l’impression de faire beaucoup pour lui, de vous sacrifier, de donner énormément sans recevoir en retour ou alors c’est en dessous de vos attentes et vous le lui reprochez
  • vous ressentez de la tristesse et vous pleurez très souvent lorsque vous êtes seul
  • la frustration s’installe, vous vous mettez facilement en colère après lui
  • la honte et la culpabilité vous gagnent
  • vous vous victimisez : vous accusez l’autre d’abuser de votre gentillesse, de l’amour que vous ressentez pour lui
  • vous commencez à le critiquer, le mettre en doute, vous en voulez toujours plus, rien n’est jamais assez bien pour vous satisfaire

Sortir de l’engrenage de la dépendance affective nécessite d’aller en soi chercher quelles blessures sont actives, d’apprendre à s’affirmer, se respecter, se reconnaitre et s’aimer. Petit à petit la confiance en soi mènera à l’autonomie et vous permettra de vivre des relations équilibrées et respectueuses.

Catherine Mazerand – Coach & Thérapeute intuitive – Tél. 06.58.57.45.15.